Une date pour deux jeunes et talentueuses choralesretour à la page précédente.


La Chanterelle et La Sarabande de Nivelles
viennent d'enregistrer leur premier disque.

Pour afficher le nom d'un jeune choriste, déplaçer le curseur sur un visage.



Plusieurs années d'efforts soutenus viennent finalement de récompenser les chorales nivelloises "La Chanterelle" et "La Sarabande".
En effet, encouragés par l'excellente réputation acquise par nos jeunes choralistes, une firme d'édition de disques vient d'enregistrer un 45 tours qui sera mis sur le marché dans le courant du mois de novembre prochain.

Un peu d'histoire

Fondées depuis plusieurs années déjà, ces deux chorales nivelloises affiliées au mouvement international "A Cœur Joie" ont à plusieurs occasions déjà, contribué à rehausser diverses cérémonies religieuses ainsi que des réunions diverses.
En décembre 1963, ils se produisaient au château de Laeken devant la Reine puis, participèrent au rassemblement de Noël organisé sur la Grand-Place de Bruxelles.

Dernièrement, c'est au rassemblement national du mouvement "A Cœur Joie " à Liège, que nos jeunes choralistes se firent applaudir. Effectivement à chaque interprétation, ce fût toujours le même succès. Ce succès est dû tout d'abord à la bonne volonté et à la discipline de tous les jeunes gens et jeunes filles qui, pour rien au monde, ne voudraient manquer une répétition et qui y assistent activement et animés des meilleures dispositions.

Mais si tous les jeunes chantres ont une part dans le succès obtenu ceux qui les dirigent ont, sans aucun doute, un mérite incontestable.

M. l'abbé Pierre Lhoir, tout d'abord qui, depuis près d'une vingtaine d'années fait preuve de ses connaissances et de son talent, pour développer au maximum le sens profond du chant choral. C'est donc à juste titre qu'il assuma avec compétence la vice-présidence nationale des chorales "A Cœur Joie". M. l'abbé Lehmann de son côté, est parvenu après de longs mois d'efforts à créer et développer la chorale paroissiale, actuellement composée d'une cinquantaine de jeunes filles.

La persévérance de ces deux sympathiques directeurs n'aura donc pas été un vain mot.

Au studio

Au jour indiqué, ce fut évidemment le branle-bas de combat dans les locaux d'enregistrement. Pensez donc, une bonne centaine de jeunes gens et jeunes filles se trouvaient cette fois, non plus une scène mais bien dans un studio. On attendait cette séance avec une certaine appréhension. Il fallait en effet obtenir une interprétation impeccable. Les jeunes chantres auraient-ils la patience d'accepter les remarques et de recommencer autant de fois qu'il le faudrait ?
Ce fut une réussite sans pareille. Médusés par l'instal1ation, animés des meilleures intentions, jeunes gens et jeunes filles émerveillèrent les techniciens par leur bonne tenue et leur soumission.
L'enregistrement terminé, inutile de préciser que tout le monde poussa un soupir de soulagement.
Malgré tout, en quittant le studio nos choralistes étaient encore en pleine forme, aussi est-ce en chantant qu'ils regagnèrent notre bonne ville après avoir donné une aubade au plus populaire habitant de la capitale : Manneken-Pis.

Une réussite !

Que nous réserve l'audition de ce premier disque ?
Bien sûr un enregistrement de choix avec les morceaux choisis, dont notamment : "Dans la troupe" un arrangement de Passaquet, "L'enfant au tambour", un arrangement de l'abbé Lhoir, directeur de "La Chanterelle", "Trois jeunes tambours" un arrangement de Geoffray et "Ecco" de R. de Lassus, canon à deux chœurs.
Tous les mélomanes nivellois feront sans nul doute honneur aux chorales "La Chanterelle" et "La Sarabande" en achetant ce premier enregistrement et, d'ailleurs pas le dernier, prouvant ainsi leur attachement à tous les petits chantres locaux ainsi qu'à leurs dévoués directeurs.


J.V.B.